Zélid
danse et autres choses

Zélid

17 rue Étienne Dolet,
42000 Saint-Étienne
04 77 41 81 77

Florence Girardon

Florence Girardon a suivi une formation en danse classique auprès d’Alain Astié à Lyon et Elizabeth Schwartz à Paris, puis en danse contemporaine avec Michel Hallet Eghayan et Kilina Cremona à Lyon et Daniel Larrieu à Paris. Durant les années 80, elle séjourne à New-York et étudie en 88/89 au Studio de Merce Cunningham, Westbeth.

Florence Girardon danseuse chorégraphe saint etienne

À partir de 1990, elle découvre la poétique des univers de Georges Appaix et de Christine Bastin et le mouvement de Trisha Brown au cours des stages d’Irène Hultman. Pendant trois ans, elle est interprète pour les compagnies d’Elisabeth Gimenez, Jean-Claude Carles, Daisy Fel, Davide Finelli et anime en parallèle des ateliers de danse contemporaine en Rhône-Alpes. En 1994, elle signe sa première chorégraphie, l’exil des anges un duo qu’elle interprète avec Alberto Hechevarria Rodriguez et crée la même année la compagnie Zélid.

Depuis 16 ans, elle est l’auteur de nombreuses chorégraphies, déplaçant son écriture de la danse dans des
projets résolument contemporains, ouverts aux connivences et collaborations avec des créateurs issus de différents champs artistiques. Au cours des années, selon les projets, ses pièces chorégraphiques circulent entre lieux institutionnels (théâtres, musées) et lieux publics ou de proximité, dans un souci constant
d’inscrire le geste artistique sur des territoires donnés. Les projets qu’elle développe s’inscrivent volontiers sur plusieurs années, et manifestent une volonté d’investir sans cesse de nouveaux territoires afin de bousculer ses modes d’écriture.

Ces dernières années, elle a conçu le projet [paysages_mondes] une trilogie prenant pour champ de recherche
les relations entre les corps et les paysages. (2003/2005). En 2007/2008, elle initie, en partenariat avec l’Opéra Théâtre de St-Étienne Jeunes publics, le projet Récréatives : un diptyque de pièces courtes données à voir dans les cours des écoles élémentaires, pendant les temps de récréations, par surprise, couplé à un travail pédagogique mené auprès des classes pendant une semaine entière.

Par ailleurs, elle collabore depuis 2003 avec différents metteurs en scènes de théâtre dont Philippe Vincent (Cie Scènes) pour qui elle crée décadrages en 2004 et avec lequel elle cosigne en 2007 Tout est au possible dans le meilleur des mondes, mieux ! et Un arabe dans mon miroir en 2011 travaillé en résidence au Caire pendant Juin 2011, présenté au Rawabet Space (Cairo) et au C.C.N de Rillieux-la-Pape en Juillet 2011, puis à New-York (Irondale Center) pendant un mois, en janvier 2012.
En lien avec son travail de création ou avec ses collaborations sur des projets théâtraux, elle a toujours mené un travail de sensibilisation à la danse, dans différents contextes (scolaires, amateurs, universitaires) dans le souci de rapprocher ses interventions pédagogiques au plus près de son actualité de recherche.

Parallèlement, Florence est impliquée dans plusieurs regroupements d'artistes, à différents titres. Elle est membre des Soucieux, depuis 2000, au sein de Ramdam, collectif définissant le projet de ce lieu de résidence d’artistes à Ste Foy-les-Lyons. En 2009/2010 elle initie le projet [Plain Pieds] en compagnie de Cécile Laloy (Cie l’ALS), Jean-Emmanuel Belot et Ennio Sammarco (Association Woo), soutenu par le Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape/Cie Maguy Marin, dans le cadre de l’Accueil Studio 2010. Ce projet, installé dans l’espace du rez-de-chaussée du CCN jusqu’en novembre 2010 a posé l'expérience d'une cohabitation de 4 chorégraphes qui ont mené leur propre projet de création tout en travaillant les notions de
compagnonnage – continuité -recherches croisées - réfexions à construire sur d’autres modes d’organisations structurelles à inventer. Elle a créé dans ce contexte, une pièce en solo L’inquiétant (mars 2010).

En 2011/2012, elle initie le projet FAçADES, en association avec Cécile Laloy, un projet de performance participative qui est joué sur une quarantaine de balcons par autant d'interprètes, amateurs et professionnels. Créé à Saint-Etienne, ce projet est actuellement accueilli par la ville de Toulouse. Parallèlement, elle développe projet_musik ensemble de 3 pièces pour la scène, qui seront créées entre 2014 et 2016.

 

<– La compagnie Zélid
Les artistes et interprètes associés à la compagnie–>
Réalisation S. Celotti avec CMS MadeSimple